Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Baronne Samedi

Broutilles paraissant le crésudi

Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU

Publié le 6 Août 2022 par Baronne Samedi in Voyage, Promenade, Nantes

En 1846, Jean-Romain Lefèvre s’installe à Nantes pour y reprendre une pâtisserie où il vend ses propres productions et le fameux biscuit anglais Huntley & Palmers. Les pratiques du jeune pâtissier, venu de Nancy où sa famille fabrique les bonbons « Bergamottes » sont différentes. Il vend les biscuits directement sortis du four, dans la cour. Les recettes proviennent de l’est et bousculent les habitudes des Nantais, qui consomment des biscuits anglais ou de mers. La fabrication de biscuits de luxe fait sa renommée.
 
En 1850, après son mariage avec la meusienne Pauline-Isabelle Utile, la pâtisserie « Lefèvre Utile » grandit en réputation. Son épouse, ayant le sens du commerce, ils achètent une boutique qu’ils nomment «Fabrique de biscuits de Reims et de bonbons secs ».  La Maison LU est née. Elle construit son succès sur la qualité de ses produits, mais aussi sur la constance de sa production.

La boutique s’agrandit jusqu’à 150 m² avec de belles moulures et des lustres, des boiseries murales, conférant à l’ensemble un caractère haut de gamme et raffiné, où les biscuits choisis sont saisis à la pince et non avec les doigts pour être placés dans un emballage élégant.

Les produits vendus sont les biscuits de Reims, les boudoirs, les biscuits vanille, les biscuits champagne, les langues de chat, les macarons, les massepains et les petits-fours aux amandes. Ils sont disposés dans des coupes de cristal à pied, et plusieurs présentoirs mettent en valeur les biscuits destinés à la décoration.
 
L’entreprise emploie alors quatorze ouvriers et ses efforts sont récompensés, en 1882 par la médaille d’or, à l’exposition de Nantes.

Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU

Des boîtes en carton permettent par la suite d’emporter ses produits, afin de les offrir. Lefèvre-Utile invente de nombreuses boîtes habillées de scènes champêtres ou enfantines, en couleurs. Les biscuits sont alors offerts lors des repas dominicaux ou pour de grandes occasions. Une belle collections est visible au Musée d’histoire, dans le Palais des Ducs de Bretagne.

Avec l'arrivée de Louis Lefèvre-Utile à la tête de la maison LU, celle-ci prend de l’ampleur et commence sa mécanisation. En 1885, il fait construire, quai Baco, une manufacture de biscuits de 2 000 m2 de haute technologie à la place des bâtiments d’une ancienne filature. Il y installe des fours et une machine à vapeur. Cent trente ouvriers y travailleront pour assurer une production de trois tonnes de biscuits par jour.   

Après divers rachats de l’entreprise, la production quitte en 1986 le site historique qui reste en friche.

Plan de l'usine LU en 1900

Plan de l'usine LU en 1900

La démolition du site LU débute en 1974 ; elle n’épargne qu’une tour décapitée et l’annexe Ferdinand-Favre. Les grands espaces désaffectés s’offrent aux besoins de chacun : l’ancienne biscuiterie devient squat culturel. En 1994, elle accueille la quatrième édition du festival Les Allumées, porté par le Centre de Recherche pour le Développement Culturel, scène nationale et nomade de Nantes.

Jean Blaise, directeur du CRDC, souhaite s’installer durablement sur le site. Il soumet un projet culturel à Jean-Marc Ayrault, alors maire de Nantes : il souhaite un lieu où la vie côtoie spontanément l’art. Il s’agit de provoquer la rencontre, le frottement des genres, pousser à la curiosité dans un espace convivial en incluant salles de concert, espace d’exposition, bar, restaurant, librairie, crèche, hammam...  

Convaincue, la Ville rachète l’annexe Ferdinand-Favre en 1995. Déclarée site protégé, la friche industrielle échappe de justesse à la démolition et accueille de nouvelles manifestations culturelles.

Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU

La tour LU est reconstruite en 1998 et l’usine est réhabilitée par Patrick Bouchain dans le respect de l’identité industrielle du site. Il en résulte une alchimie particulière, issue du mélange architectural de l’ancien et du nouveau. Le lieu unique, en vertu de sa configuration et de son esthétique, apparaît comme un espace alternatif mêlant les arts aux espaces sociaux.

Jean Blaise et toute son équipe inaugurent le lieu unique le 30 décembre 1999 lors du festival Fin de Siècle. Depuis, le Lieu Unique s’impose comme un lieu de bouillonnement culturel : théâtre, danse, cirque, musique, arts plastiques, mais aussi littérature, philosophie, cinéma documentaire, architecture...

Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU

L'accès à la tour, gratuit, est limité à 19 personnes à la fois. L'intérieur est simplement tapissé de diverses informations sur le Lieu Unique qui donne un bon éclairage sur la démarche fascinante de ses créateurs.

Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LUNantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU

Le sommet visitable est le dôme. Il y a au-dessus l'épi mais l'escalier rouge qui y donne accès est fermé au public. Je l'ai regretté car ça titillait une envie enfantine d'aller au plus haut.

Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU

Une passerelle permet de s'approcher de la vitre en plexiglas. Pour une vue panoramique de la ville, il suffit d'actionner un volant qui fait pivoter la plateforme.

Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Nantes - Le Lieu Unique et la tour LU
Commenter cet article