Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baronne Samedi

Broutilles paraissant le crésudi

Rencontres Sherlock Holmes : 2e jour - Premières conférences

Publié le 1 Septembre 2017 par Baronne Samedi in Voyage, Promenade, Lecture, Suisse, Sherlock Holmes

Reichenbach and beyond, c'est le thème du colloque qui se déroule en ce moment près de Meiringen, en Suisse. Le sujet tourne autour de la nouvelle "The final problem" dans laquelle, le 4 mai 1891, Watson découvre avec horreur que son ami est mort, entraîné par Moriarty dans sa chute.

Les amateurs savent que c'est là le début du grand hiatus  après lequel Sherlock réapparaît en 1894, expliquant dans la nouvelle "The adventure of the empty house", comment il a survécu,

[... ] je n’eus pas le temps de songer au danger, car un autre bloc me frôla tandis que je me tenais suspendu par les mains au rebord. À moitié chemin, je glissai… et enfin, tout sanglant et blessé, je me retrouvai sur le sentier. Je pris mes jambes à mon cou et je fis dix milles dans les montagnes en pleine nuit. Une semaine plus tard, je me trouvais à Florence avec la conviction que personne au monde ne savait ce que j’étais devenu."

Fatalement, Conan Doyle, poussé par son public à ranimer le héros, a écrit la transition en deux coups de cuillère à pot et c'est  le grand plaisir des holmésiens (ou sherlockians, comme disent nos amis britanniques) d'analyser les zones d'ombre de ses récits pour spéculer sur ce qui s'est vraiment passé.

Eva Iggland a pensé qu'il aurait été impossible à Sherlock Holmes de survivre seul dans des conditions pareilles et s'appuyant sur des documents d'époque passionnants a émis une hypothèse très solide quant à l'implication du célèbre Melchior Andereg. Engagé comme guide pour Holmes et Watson, il aurait participé a une mise en scène pour éloigner ce dernier puis aurait organisé la disparition du détective pour mettre fin à la chasse à l'homme dont il était l'objet, par les sbires de l'ignoble Moriarty.

De plus, à la découverte du corps du Napoléon du crime, Holmes aurait risqué la prison suisse, ce qui l'obligeait à quitter rapidement le pays.

Rencontres Sherlock Holmes : 2e jour -  Premières conférences

Avec beaucoup d'humour, Guy Marriott, membre des fameux Baker Street Irregulars, a pris le contrepied en démontrant que plusieurs itinéraires aurait permis, en échappant à la neige, de rejoindre une route plus clémente, en s'aidant de divers objets que tout randonneur se devait d'avoir.

En vérifiant les phases de la lune, il a confirmé qu'effectivement le mince croissant ne devait guère éclairer le chemin et nous a fait découvrir découvrir la lanterne pliable, astucieux dispositif transportable à plat et permettant de garder une chandelle à l'abri du vent :

Rencontres Sherlock Holmes : 2e jour -  Premières conférences

Quelques quolibets ont fusé pour émettre un sérieux doute quant à la puissance d'éclairage d'un tel dispositif, même la démonstration restait sensée... si ce n'est que Brian Stone est a pris la suite pour la remettre en cause.

S'appuyant sur des cartes et des archives sur la région, il a démontré que Sherlock aurait pu rapidement rejoindre un chemin simple qui l'aurait amené non pas dans des bois hostiles, mais dans une des nombreuses clairières où les paysans installaient des cabanes où faire sécher les meules de fromages. Le logement mitoyen leur permettait de séjourner le temps nécessaire pour terminer la tâche.

Ainsi, Sherlock aurait aisément pu trouver de l'aide pour se mettre à l'abri jusqu'à l'aube, d'autant que son statut de gentleman britannique lui assurait un bon accueil.

Rencontres Sherlock Holmes : 2e jour -  Premières conférences

En bon Italien, Enrico Solito s'est lui penché sur l'arrivée à Florence d'un Sherlock fugitif.

Pour obtenir de l'argent et devenir un "explorateur norvégien appelé Sigerson", il est très probable qu'il ait demandé l'aide de Mycroft, dont l'influence ne se limitait pas à l'Angleterre, via quelque contact italien.

Après les nourritures intellectuelles, nous avons gaiement voyagé dans la verdure vers l'auberge de Rosenlaui.

 

Rencontres Sherlock Holmes : 2e jour -  Premières conférences
Commenter cet article