Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Baronne Samedi

Broutilles paraissant le crésudi

Léa Stein

Publié le 29 Janvier 2020 par Baronne Samedi in Art et spectacles, Humeur

J'ai découvert qu'un style de broches que j'affectionnais sans pouvoir les dénicher étaient en fait des créations de Léa Stein.

Née à Paris en 1931, elle gérait son entreprise textile de 1957 à 1965 puis commença à fabriquer des boutons.

En 1969, lorsque son mari Fernand Steinberger mit au point un procédé de de stratification de rhodoïd (feuilles d'acétate de cellulose) avec des textures et couleurs intéressantes, elle eut l’idée d’en faire des broches bracelets, bagues, boucles d'oreilles, bracelets et, plus rarement, miroirs et étuis à cigarettes.

Léa Stein
Léa Stein

Elle produisit une gamme de modèles extrêmement variée et colorée jusqu’en 1981 lorsque son entreprise de 50 travailleurs dut s’incliner face à la concurrence asiatique qui produisait en masse. 

Léa Stein

Ses modèles paraissent issus des années 30 car, outre le style, l'acétate de cellulose qu’elle utilisait  ressemblait fortement à la bakélite et certains plastiques plus anciens, comme la galalithe.

Léa Stein
Léa Stein
Léa Stein
Léa Stein

Après la fin de son entreprise en 1981, un marchand de New York acheta une grande partie de son stock pour vendre aux Etats-Unis. La créatrice française y devint ainsi célèbre après la fermeture de son entreprise. Sa biographie sur Wikipedia n’est d’ailleurs qu’en anglais  et allemand…

Léa Stein
Léa Stein

Dans la fin des années 80, Léa Stein revint à la fabrication de bijoux en plastique, créant un nouveau modèle chaque année. Aujourd'hui difficiles à trouver, on doit partir en chasse sur la Toile, au gré des sites de collectionneurs et seconde main.

On peut  visiter, par exemple, le site de Sheryl, Art Deco Emporium.

 

Commenter cet article

lea stein 13/11/2018 21:48

Merci cet article est chaleureux

Baronne Samedi 14/11/2018 16:24

Il vient du coeur ! :)