Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baronne Samedi

Broutilles paraissant le crésudi

"Life", toute une vie

Publié le 7 Octobre 2012 par Baronne Samedi in Lecture

Dans "Life", avec Keith Richards, c'est un musicien dans l’âme qui se raconte, sur fond d’époque tumultueuse où tout était à refaire.

Enfant unique, chétif, il grandit dans les ruines de la seconde guerre mondiale, avec heureusement un grand-père musicien de jazz pour lui insuffler une passion. Keith s’imprégnait déjà comme une éponge de la musique que sa mère mélomane et la radio lui donnaient à entendre.

Un première guitare à treize ans, la rencontre d’un frère, Mick Jagger, puis le rêve américain : c’est le début d’une odyssée de légende, toute en démesure.

La mémoire de « Keef », est remarquable, à la fois précise, tendre et drôle. De longs passages sont consacrés aux techniques transmises par des guitaristes d’exception et à son amour infini pour les blues et les hommes qui l’ont fait. On le découvre aussi grand lecteur, couturier amateur, sauveur de chat et romantique invétéré...

Keith.JPGNe cherchez pas le cliché du drogué magnifique. Il ne renie rien mais n’enjolive rien. Keith ne se définit pas par la drogue mais par la musique. Aujourd’hui encore il s’étonne qu’on le dépeigne comme un junkie alors qu’il a depuis longtemps laissé tout ça derrière lui.

J'ai eu sous les yeux le portrait d’un homme simple qui vit pour la musique, par-delà les jouissances et même les souffrances dont il n’a pas été épargné. L’atmosphère survoltée des concerts, la genèse des chansons qui ont propulsé le groupe dans la célébrité et les querelles qui l'ont mis en péril alternent avec des anecdotes cocasses ou déchirantes, et de grandes histoires de sexe, d’amour et d’amitié.

Life est un récit prenant car James Fox a su rendre la parole de Richards, pleine de verve et d’humour. Il révèle d’ailleurs : « Keith est un éditeur né, Il a voulu que je lui lise tout le livre à haute voix pour faire des coupes afin que le rythme soit parfait, que l’allure générale se tienne. »

Au fil de cinquante ans de souvenirs témoins de changements de société, on éprouve un grand plaisir à découvrir la vie d’un vieux briscard qui mérite aujourd’hui son bonheur.

 

 

Lu en anglais dans l'édition Weidenfeld et Nicolson - Disponible en français chez Seuil.

Commenter cet article

Big Bad Pete 07/10/2012 14:17

Je ne suis pas vraiment fan des Cailloux. J'en préfère pleins d'autres, mais ce bouquin est passionnant, quel personnage ce Keith !
Son documentaire sur les répèts' et le concert avec Chuck Berry est à voir : http://www.youtube.com/watch?v=gT2aeKsOqao

C'est le Keith qui a supporté les humeurs de papy Chuck et qui a tout organisé.

Baronne Samedi 07/10/2012 16:06



Et il rend à Johnson ce que Berry lui avait pris... J'ai découvert qu'il a joué avec Tom Waits, ça m'a fait tout drôle !



l'agnès masquée 07/10/2012 12:32

à mettre sous les yeux de tous les fans alors...ce que je ne suis pas ; )

Baronne Samedi 07/10/2012 12:49



J'aime quelques titres mais je suis surtout reconnaissante envers les Rolling Stones, d'avoir retrouvé et donné une nouvelle carrière à de très grands musiciens de blues.