Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baronne Samedi

Broutilles paraissant le crésudi

Du bleu à l'âme

Publié le 12 Août 2017 par Baronne Samedi in Friandises

Mise à jour

Vous aviez lu ci-dessous ma déclaration d'amour au véritable Chardon bleu de Valence. Hélas, depuis, nous avons été nombreux  à remarquer qu'il n'est plus le même.

J'avais donc écrit en 2014 sur leur site, à VALRHONA : "Ceci est une réclamation relative au chardon bleu. Depuis l'année dernière, il a perdu tout son caractère et il semble que vous avez égaré ou changé la recette. L'intérieur n'a plus de craquant et les éclats verts ont disparu. Par ailleurs, l'enveloppe est devenue abominablement sucrée. Je ne suis d'ailleurs pas la seule à l'avoir remarqué. Il y a tant d'autres versions de chocolats pralinés, pourquoi défaire le Chardon ? Merci de revenir à ce vrai bijou !"

VALRHONA a eu la grâce de répondre, confirmant ce que les gourmets soupçonnaient :

"En effet, le réaménagement de nos lignes de production a nécessité une évolution de la recette du chardon bleu. Nous avons modifié la recette mais en ajoutant du praliné, plus riche en fruits secs, avec des éclats plus fins. Le taux de sucre à même légèrement baissé, de 2.5%. Nous avons également retiré trois colorants de l'enrobage pour répondre au mieux aux attentes de nos consommateurs quant aux liste d'ingrédients. Le fait d'avoir une coque plus épaisse doit être un problème ponctuel. En effet, nos chardons sont fait artisanalement, et peuvent donc varier en épaisseur en fonction des productions."

Les arguments sont honorables mais le résultat reste tragique : le Chardon a perdu sa saveur particulière pour devenir une bête bouchée pralinée.

Ceci est un assassinat pur et simple de la dernière recette authentique alors, si vous connaissez des confiseurs capables de la retrouver, par pitié, faites-les connaître !

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Parmi les vices auxquels je m'adonne complaisamment, il y a le Chardon bleu.  Ce nom trompeur ne cache aucun piquant mais un doux coeur de chocalat praliné, amande et nougatine, le tout enveloppé d'une tendre écorce de chocolat bleu.

Ce fut longtemps une spécialité des confiseurs de Valence (Drôme) mais la vraie recette se trouve désormais entre les mains de Valrhona, fabricant à Tain l'Hermitage.

 

Chardon-bleu.jpg

Le genre de bleu qui berce l'âme...

Ne confondez pas le Chardon avec la Papaline d'Avignon qui contient une liqueur préparée avec des plantes du mont Ventoux, l'Origan du Comtat. 

J'ai développé une sérieuse assuétude au Chardon bleu, alors prenez garde : une seule prise peut rendre dépendant.

Commenter cet article

LM 01/09/2017 21:05

Je ne comprends pas comment mon commentaire se retrouve là ?? Je l'avais mis sur un de vos premiers articles ventant la première version du chardon bleu, pas sur cet article sur son ersatz. Avec votre mise à jour, je passe pour approuver ce que je désapprouve aussi.

Baronne Samedi 01/09/2017 22:50

Désolée ! En lisant le commentaire, je me suis aperçue que la mise à jour n'avait pas écrasé la version antérieure, et j'ai fait disparaître l'ancienne version...

LM 01/09/2017 00:31

Miam Miam. Une personne de goût... Il y a encore tout à inventer pour composer des pâtisseries non seulement bonnes pour les sens mais aussi pour la santé. Par exemple, il existe des sucres qui ne font pas mal aux dents, comme le miel, l'agave, etc.

Baronne Samedi 02/09/2017 01:18

Oui, la vie est simple quand on se contente du meilleur :)

LM 02/09/2017 00:47

Oups ;-)
& Vive les Belles & Bonnes choses !

Baronne Samedi 01/09/2017 00:47

Bah, on ne se nourrit pas uniquement de sucreries et qui se préoccupe d'ersatz quand on parle de CHARDOOOONS !