Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baronne Samedi

Broutilles paraissant le crésudi

La gavade des cacous

Publié le 1 Octobre 2012 par Baronne Samedi in Friandises

Voici une friandise réservée à ceux dont la papille frétille et qui, tels Tartarin, peuvent dire qu'ils n'ont peur de rien. 


Créée par Jean-Marie Fouque en 1997, elle nous vient tout droit de la cité phocéenne.

 

Marseillote_ouverte.jpg

 

Regardez ce petit cube : son allure de truffe est trompeuse car sous la robe de cacao noir, pas de ganache fondante mais un nougat tendre... tout aussi trompeur car, s'il y a bien le miel et les amandes, ils sont très vite débordés par  la saveur d'orange venue  soutenir le cacao noir.


Jusque là, c'est délicieux mais somme toute, on peut se demander en quoi la bouchée est marseillaise.


La réponse arrive avec la soudaine explosion d'un goût de pastaga !

 

Eh ouais, Môssieur, c'est une franche note d'anis qui déferle sur le tout et bouleverse toute votre conception de la confiserie.


Le choc est tel qu'on n'est même pas sûr que ce soit bon. Alors, on reprend une Marseillote et c'est reparti pour une belle secousse.


Bref, la Marseillote n'est pas une friandise de l'ancienne tradition mais une innovation surprenante qui fait honneur à son créateur.


Si vous n'avez pas la chance d'aller en chercher sur place, voici le lien vers le site où vous pouvez en commander (et en plus, ils sont gentils comme tout au téléphone) :


Les délices de Marseille

 


Commenter cet article

Big Bad Pete 02/10/2012 10:57

Jockey !
Tu auras tout ça pour Noël, ou avant, si je descends un peu plus tôt à Massalia.

l'agnès masquée 01/10/2012 18:38

j'en bavais d'envie jusqu'au moment où tu as parlé de pastaga, beurk !

Baronne Samedi 02/10/2012 00:11



Eh ouais, c'est pas pour les chochottes mais on y prend goût !



Big Bad Pete 01/10/2012 17:46

Je vois avec délice et intense satisfaction que tu continues dans tes excursions gourmandes phocéenne.
Bravo et merci, car, du faim (!) fond de mon exil dans la Capitale de l'Occupant Franc, je n'ai plus assez de connexions massaliotes pour me tenir au parfum.

Gloria (athée), in excelsis Deo !

Baronne Samedi 02/10/2012 00:13



Alors voilà le plan : de même que j'ai pu te rapporter le Sacré Tassag, tu vas faire ce pélerinage pour me rapporter barre marseillaise et marseillotes...