Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baronne Samedi

Broutilles paraissant le crésudi

L'AS de coeur s'impose

Publié le 13 Juillet 2010 par Baronne Samedi in Lecture

Personnellement, je n'aime pas les gens ordinaires : c'est banal et peu distrayant.

Mais les voir transformés de leur vivant en zombies décérébrés ou en épaves sans logis, ça me gâche le paysage et ça m'amuse encore moins.


Les gens ordinaires qui souffrent, ça manque totalement de classe.

De fait, j'aime à penser qu'un peu de l'argent que m'extorque l'Etat échappe aux dépenses somptuaires d'une caste mégalomane au profit de l'amélioration de mon environnement.

Au coeur du complot salvateur, il y a les AS, une secte étrange qui ne se laisse pas abattre, des combattants du quotidien qui, sans gloire et sans moyens, sont le dernier rempart contre l'anéantissement.

 

AS comme Assistant/e Social/e

Leur quotidien, ce sont les gens ordinaires. Pas les super-héros, pas les trapézistes argentins, pas les danseurs mondains ; uniquement les gens ordinaires.

 

Aussi fou que ça puisse paraître, les AS gèrent le chaos et parviennent à en rire, même quand ils en ont le coeur gros. Pour en avoir la preuve, lisez donc, ce témoignage paru chez Fleuve Noir :

 

agha.JPG

Les AS sont tout sauf des gens ordinaires.

 


Commenter cet article

Sémiramis 15/12/2010 10:45


beau texte , y'a un côté viril, râleur et tendre !

NB je tiens également à rétablir la vérité : dans le bataillon des AS , y'a aussi des connes, des racistes, des avec aucun sens de l'humour, dépressive voir folle , des m'as tu vu , des je lèche le
sol pour monter en grade.... donc des gens ordinaires ;-D


Baronne Samedi 15/12/2010 20:53



Viril ? C'est intéressant !  Quelle partie de l'article suggère-t-elle ça ?



phideliane 14/12/2010 22:17


Non! Moi qui croyais qu'une fois diplômée je m'occuperais exclusivement des trapezistes argentins!!!! Mes illusions se sont envolées en un instant!
;)


Baronne Samedi 14/12/2010 22:24



Sache que si ç'avait été le cas, il y a longtemps que je serais super-AS !