Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baronne Samedi

Broutilles paraissant le crésudi

Elles me manquent...

Publié le 20 Mars 2011 par Baronne Samedi in Humeur

Elles ont peu à peu disparu des squares, des places, des quais de gare.


Horloge-5.png  Elles ont ensuite disparu du métro et des façades de grands magasins.

 

 

Elles subsistent sur de rares clochers et mairies mais on n'en prévoit plus sur les nouvelles constructions.

Horloge-2.jpg


 

Belles évocations du temps, les horloges me manquent.

horloge-3.jpg

 

 

 

Les amoureux se retrouvaient dessous, les pressés n'avaient qu'à lever les yeux et les curieux pouvaient en admirer les multiples variations.


Horloge-6.jpg

 

 

 

Elles furent relayées par les montres-bracelets et j'avais accepté que pour la lecture du temps, on aille vers l'allègement et la simplification.


 

Hélas, c'est un geste affreux qui s'impose finalement : farfouiller frénétiquement dans son sac ou sa poche pour dégainer un téléphone mobile, l'objet multitâche par excellence.

 

Certes, ça donne l'heure mais c'était tellement plus romantique de guetter le mouvement saccadé des aiguilles des énormes complices de rendez-vous...

 

Horloge-1.jpg

 

 

 


Commenter cet article

blablette 30/04/2011 22:26


oui, mais les portables, ils ne savent pas faire le café... Bref, trève de plaisanteries, j'aime aussi les horloges à jolis cadrans...


Baronne Samedi 30/04/2011 22:35



Euh... parce que les horloges, en Suisse, elles font le café ? Je demande tout de suite à être Helvète !



zeb 23/03/2011 09:35


C'est que c'était beau... Maintenant mon mari est toujours en retard...


crachoir 21/03/2011 19:08


Ces horloges faisaient partie du paysage! J'adore ces belles pièces de temps comme l'Horloge astronomique de la cathédrale Saint Jean de Lyon.


l'agnès masquée 20/03/2011 22:55


mdr et je donne l'heure quand on me la demande ; p


l'agnès masquée 20/03/2011 22:47


tout fiche le camp...


Baronne Samedi 20/03/2011 22:53



Non, pas tout, heureusement : tu es encore là et tu es un monument :-)