Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baronne Samedi

Broutilles paraissant le crésudi

Bourrée à Yerevan

Publié le 23 Mai 2012 par Baronne Samedi in Arménie

 Yerevan était sous un soleil de plomb mais j'avais en vue trois musées, donc je suis partie d'un pas alerte, traversant la ville en direction du premier.

 

Du musée géologique, aucune trace. J'interroge les passants qui m'informent qu'il a été déplacé mais ils ignorent où.  De fait, j'enchaîne avec le musée du Moyen-Orient sur la porte duquel un aimable panneau m'informe que du fait de son réaménagement, il rouvrira en septembre.

 

Soupir.

 

Il ne me reste plus qu'à aller bien plus loin, à la recherche du musée de la fondation de Yerevan. Avant de me lancer dans le périple, je m'arrête à la poste centrale située dans un Yerevan post officebâtiment de la place de la République pour envoyer quelques cartes postales.

 

A ma grande surprise, quelle que soit la destination dans le monde, l'affranchissement est le même, soit environ 0,45 €.

 

Après ça, je fais étape "Chez Artiush", un très coquet restaurant à boiseries, nappes blanches et verrerie taillée. Je me sens sybarite, comparé aux en-cas que j'attrape d'habitude dans les nombreux kiosques qui jalonnent la ville.

 

Les couverts sont disposés de manière particulière, comme je l'ai constaté en d'autres endroits : les verres, au lieu d'être alignés en haut de l'assiette, sont alignés de haut en bas à droite du couteau.

 

Je me régale avec la salade d'aubergines et poivrons confiSALADEts, des roulés au fromage et une grande bière locale, la Kotayk. 

 

Pleine comme un oeuf, je ne suis même pas capable de imagescommander une pâtisserie feuilletée aux noix qui pourtant brille dans son sirop sur une desserte...

 

 

Le patron me trouve en pleine méditation et me pose la question traditionnelle  aux Arméniens de la diaspora : "de quel pays es-tu arménienne" ?

 

En entendant que je suis de Lyon en France, il affiche un large sourire car il y a des amis. Là-dessus, il insiste pour m'offrir du vin, du café et même du  succulent cognac local, tout en papotant.

 

Lorsqu'enfin je sors de table, mes velléités culturelles sont bien entamées : il faut bien le reconnaître, en plein après-midi, je suis bourrée à Yerevan...

 


Commenter cet article

blablette 27/05/2012 10:58

Oui, mais les petits alcools locaux font aussi partie du voyage! XD

Baronne Samedi 27/05/2012 14:34



Indéniablement !



aszeb 27/05/2012 10:32

mdr!!! Au moins tu as bien profité de ta journée, c'est tjs très agréable de discuter avec les "locaux".

Baronne Samedi 27/05/2012 14:34



mdr ? tjs ? Articule,coyote !



l'agnès masquée 27/05/2012 10:09

lol j'adore la conclusion !!
et ça va les cheveux ce matin ?

Baronne Samedi 27/05/2012 14:32



N'exagérons pas, tout de même, ce n'était pas à ce point !