Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Baronne Samedi

Broutilles paraissant le crésudi

Naples - Le corno porte-bonheur

Publié le 17 Novembre 2019 par Baronne Samedi in Voyage, Naples, Italie, Humeur

Naples - Le corno porte-bonheur

Le corno (ou "curniciello", napolitain pour «petite corne ») est une amulette caractéristique de Naples et sa région. Elle est en forme de corne étirée rappelant aussi une flamme ou un piment.

Les origines remontent à la période néolithique (environ 3 500 ans), quand il était d’usage d’accrocher un objet en forme de corne dans la maison pour obtenir fertilité et bien-être. Les cornes symbolisaient la puissance, car la richesse était liée à la taille du troupeau que possédait une famille.

Le corno est également lié à la mythologie grecque et romaine de la corne d'abondance, symbole de fertilité.

Selon la légende, Zeus, le père des dieux, fut élevé par les nymphes et nourri par la chèvre Amalthée. Un jour qu'il chevauchait sa nourrice, il lui cassa une corne par maladresse. La nymphe Melissa eut pitié de la chèvre et la soigna.

En remerciement, Zeus emplit la corne brisée de fleurs et de fruits puis l'offrit à Melissa en lui promettant que la corne désormais miraculeuse lui donnerait tout ce qu'elle souhaiterait.   

Naples - Le corno porte-bonheur

La forme phallique est aussi une référence au dieu Priape qui, en plus de présider au culte de la fertilité, défendait contre le mauvais œil les mères allaitantes et leurs bébés, les arbres fruitiers, les vaches laitières et le sperme des hommes.

La couleur rouge lui donne l'allure d'une flamme, symbole de  feu purificateur.  Depuis l'introduction en Europe du piment rouge, le rouge est aussi associé aux vertus aphrodisiaques de ce dernier.

En plus d'être portés en bijou, les corni sont aussi suspendus  dans les maisons, et parfois aux rétroviseurs des voitures dans la suite d'une coutume ancienne de protection des chevaux de trait

Naples - Le corno porte-bonheur

En bijouterie, il est fait de corail rouge,  en référence à Vénus, déesse de l'amour, de la fertilité, du sexe et de la prospérité.

Son support est généralement en argent, en référence à Luna, déesse de la lune, représentant les saisons et les cycles féminins.   

Naples - Le corno porte-bonheur

C'est le souvenir le plus vendu à Naples : les boutiques en débordent, dans toutes les matières, du petit pendentif à l'énorme effigie en terre cuite, en passant par les porte-clés.

Même Pulcinella voit son bonnet remplacé par un corno.  Les boutiques regorgent de variantes et même des vendeurs ambulants en proposent.

Naples - Le corno porte-bonheur
Naples - Le corno porte-bonheur

Je voulais bien sûr acheter un corno pour mon bracelet globe-trotter, parce qu’il paraît que selon un auteur napolitain, Eduardo de Filippo,  ça porte malheur de ne pas croire aux superstitions (huh ! huh !). 

Ce que j'ignorais, c'est que le corno n'a d'effet que si on le reçoit en cadeau et qu'il est "activé" ! Heureusement, Valentina a été ma donatrice et me l'a solennellement remis en tapotant trois fois la paume de ma main gauche avec sa pointe.

Comme porte-bonheur, j'ignore si c'est mieux que ce que le pigeon m'a lâché hier sur la tête mais, en tout cas c'est plus élégant.

La Gioconda Vagabonda est décidément une guide précieuse.

Commenter cet article