Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Baronne Samedi

Broutilles paraissant le crésudi

Concert Ararat - Canticum Novum/Emmanuel Bardon - Théâtre de la Renaissance

Publié le 16 Octobre 2018 par Baronne Samedi in Art et spectacles, Musique, Oullins

L'ensemble stéphanois Canticum Novum créé en 1996, s'attache à l'étude et de la découverte de partitions anciennes voire oubliées. Avec cette approche, il  tisse des liens entre les musiques d’Europe occidentale et d'Orient.

Les œuvres sont puisées dans les répertoires méditerranéens mais aussi afghans, turcs, persans, arabes, séfarades, arméniens, cypriotes… Ces musiques, étonnamment vivantes après 800 ans, évoquent la tolérance qui naît de la diversité.

Concert Ararat - Canticum Novum/Emmanuel Bardon - Théâtre de la Renaissance

Avec le programme Ararat, Canticum Novum pose un regard sensible sur l’exil du peuple arménien. Au Moyen-Âge, les Arméniens fuient l’expansion de l’empire ottoman. Cinq siècles plus tard, ils quittent à nouveau leur territoire, fuyant le génocide de 1915 initié par le gouvernement turc.

De ces exodes naissent des croisements musicaux ; le concert Ararat est la rencontre d'un collectif interculturel de musiciens et d'une partie du répertoire arménien : danses, chansons populaires et poésies mystiques du Xe au XVIIe siècle. 

Si la recherche menée par l'ensemble est très érudite, l'interprétation reste touchante, avec les parties vocales merveilleusement tissées avec les instruments.

La voix de Barbara Kusa, d'une rondeur et d'une pureté magnifiques, a trouvé un écrin à sa mesure.

L'émotion était prenante avec les morceaux empreints de tristesse, comme Adana qui évoque le génocide des Arméniens, mais il y avait aussi de jolis moments de gaieté avec des musiques de danses dans le genre de celle-ci.

C'est d'autant plus appréciable qu'on a peu l'occasion d'entendre en concert du kamancheh, du oud et du kanoun. Le duduk, déchirant de nostalgie, s'est fait connaître davantage depuis qu'il hante les musiques de film comme "Gladiator" , "Indigènes", "Zero Dark Thirty", voire de série comme dans le morceau Love in the Eyes de "Game of Thrones".

Ce concert envoûtant Ararat aurait mérité plusieurs dates, et il reste à espérer pouvoir retrouver bientôt Canticum Novum sur scène pour l'entendre à nouveau.

Concert #1 Ararat - Le 16 octobre 2018 au Théâtre de la Renaissance d'Oullins

Ensemble Canticum Novum

Emmanuel Bardon Direction musicale
Henri-Charles Caget Arrangements musicaux 

Avec
Barbara Kusa, Emmanuel Bardon chant
Varinak Davidian chant et kamencheh
Aliocha Regnard nyckelharpa et fidula
Emmanuelle Guigues kamencheh et vièle
Valérie Dulac  vièle, lyre et violoncelle
Spyros Halaris kanun
Philippe Roche oud
Gwénaël Bihan  flûtes à bec
Agop Boyadjian duduk
Ismaïl Mesbahi, Henri-Charles Caget percussions

Durée : 1 h 15 environ

Canticum Novum est soutenu par la Ville de Saint-Étienne, le Département de la Loire, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes. Il reçoit le soutien ponctuel du FCM, de l’ADAMI et de la SPEDIDAM. Le programme Ararat bénéficie du soutien particulier de la Fondation Bullukian.

Commenter cet article