Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Baronne Samedi

Broutilles paraissant le crésudi

Marquis de Sade aux Nuits de Fourvière 2018

Publié le 25 Juin 2018 par Baronne Samedi in Art et spectacles, Musique, Lyon, Humeur

(c) Richard Dumas

(c) Richard Dumas

Voir Marquis de Sade sur scène a été un moment de grâce, une superbe résurgence du passé bien au-delà de la nostalgie.

La gestuelle de Philippe Pascal, dansant sur le déséquilibre, était envoûtante, autant que sa voix aux accents déchirants dont la scansion si caractérisque était accompagnée d'une batterie de grande classe. Ses mains tout comme son regard évoquent étrangement un Buster Keaton vu par Egon Shiele.

Marquis de Sade aux Nuits de Fourvière 2018
Marquis de Sade aux Nuits de Fourvière 2018
Marquis de Sade aux Nuits de Fourvière 2018

Certes, les références à Conradt Veidt ne sont pas accessibles à tous, mais un son parfait qui fait bouger en miroir du chanteur est une fascination universelle.

Les guitares nerveuses en distorsion, marque de fabrique du groupe, autant que les envolées déchaînées de saxophone, ont emporté le coeur de tous, même de ceux qui n'étaient pas nés quand sont sortis les albums Dantzig twist et Rue de Siam dont une quinzaine de morceaux ont été repris pour le concert.

Philippe Pascal, par Tonio Marinescu

Philippe Pascal, par Tonio Marinescu

Une nuit à Fourvière, aux couleurs d'Edward Hopper

Une nuit à Fourvière, aux couleurs d'Edward Hopper

Commenter cet article
J
pour répondre à C-a-Lyon(avec pas mal de retard, désolé...) : oui, c'était bien le concert d' Egletons en Corrèze en 79...Je venais voir Abrial qui tournait beaucoup à l'époque...j'avais un ami saxophoniste qui lui aussi avait apprécié MdS ...j'ai "usé" le 33T "rue de Siam" ....évidemment...
Répondre
J
Merci pour ce très bon article ...
bien au delà de la nostalgie...un peu par hasard j'ai vu "Marquis de Sade' en 1979, en première partie d'un certain patrick Abrial dans un concert d'une petite ville de province ...la découverte d'une musique totalement différente...à la fois un choc et une révélation ...
Répondre
C
Juvancy, cette petite ville de province où vous avez découvert alors MdS, serait-ce Egletons ?
MdS m'a alors accompagné durant mon adolescence. J'ai toujours une affiche de ce concert, leur 2 33t, le souvenir d'un autre concert à Clermont-Fd, et d'un coup de fil à l'un des membres du groupe, grâce à un numéro pioché dans un annuaire à la Poste, lorsque j'ai appris leur séparation dans R&Folk.
J'ai pourtant choisi de ne pas aller à ce concert à Fourvière ...