Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baronne Samedi

Broutilles paraissant le crésudi

Arménie - L'atelier de couture de Vardenis en ébullition

Publié le 8 Mai 2017 par Baronne Samedi in Arménie 2017, Voyage, Humeur, Vardenis

L'atelier de couture de Vardenis fondé par Lena Yeranosian, qui travaille avec son époux Armen et plusieurs employées, prospère depuis qu'il a été inclus dans le programme de développement de Tim Straight.

Invitées à boire le café, Rita et moi sommes arrivées au beau milieu d'un groupe de jeunes filles en ébullition.

Il s'avère que le baccalauréat fait l'objet d'une célébration solennelle et que pour l'occasion, les bacheliers décident des couleurs d'une tenue qu'ils porteront lors de la remise des diplômes. Cette classe a donc choisi le noir et blanc.

Les garçons porteront simplement un pantalon noir avec une chemise blanche mais les filles se font faire à l'atelier, si leur mère ne peut le faire, une robe noire sur mesure (trèèèèès près de corps), avec un col blanc.

Arménie - L'atelier de couture de Vardenis en ébullition

Après la remise des diplômes, le 25 mai se déroulera une grande fête appelée "La dernière sonnerie" (en arménien Վերջին զանգ) et ce sera la liesse dans les rues.

Les coiffeurs et maquilleurs font fortune, les restaurants sont pris d'assaut et les fleuristes sont débordés.La fête mise en place à l'époque soviétique pour récompenser les étudiants est devenue une occasion de se faire remarquer. 

Le tout prend des proportions exagérées au point que le Ministre de l'Education a émis un rappel à l'ordre auprès des proviseurs et des parents pour arrêter l'escalade.

Le fait est que les enfants sont rois en Arménie et que les parents aux faibles revenus sont capables de s'endetter pour que les leurs ne soient pas en reste.

C'est similaire aux dépenses extravagantes qu'engagent certains couples en France pour avoir un mariage somptueux.

 

 

Arménie - L'atelier de couture de Vardenis en ébullition
Arménie - L'atelier de couture de Vardenis en ébullition
Commenter cet article