Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baronne Samedi

Broutilles paraissant le crésudi

Piégés par Nostradamus... GAME IT Lyon

Publié le 4 Décembre 2015 par Baronne Samedi in Promenade, Humeur

Piégés par Nostradamus...  GAME IT Lyon

Amateurs de baston et autres cibles mouvantes passez votre chemin : GAME IT arrive sur la vague des jeux d'évasion grandeur nature, porté par un Champenois venu faire sa place à Myrelingue-la-Brumeuse.

Il y réussira sans doute car, outre l'esprit d'entreprise, Jordan Janisson a celui de concevoir avec ses complices Valentin Cher et Jérémy Chevrier, des énigmes retorses.

C'est ce que mes camarades et moi-même avons expérimenté cette semaine, grâce à un scenario par lequel il nous a envoyés au XVIe siècle pour mener à bien une mission chez Nostradamus, gardant un oeil sur nous grâce à la machine temporelle. 

A peine avons-nous commencé l'exploration qu'un parchemin nous annonçait qu'un poison faisait son oeuvre (damnation !) et serait fatal au bout de 60 minutes, à moins de  fabriquer un remède et s'échapper.

Et non, la machine temporelle ne pouvait pas nous ramener avant l'échéance, même si Jordan pouvait, grâce à un écran, nous distiller un peu d'aide.

Si vous aviez eu sa place, vous auriez vu cinq personnes, autrement raisonnables, s'agiter frénétiquement dans la pièce à la recherche d'indices, piaillant pour commenter chaque trouvaille et grognant quand une hypothèse se trouvait vaine.

Parchemins mystérieux, objets récalcitrants, schémas énigmatiques,  il y avait de quoi perdre son latin et ce n'était justement pas le moment...

Le beau décor dans le style d'époque n'a pas empêché les uns de décrocher tous les tableaux, les autres de fourrager sous les meubles et d'autres encore de pousser des hululements de joie quand une idée lumineuse  permettait d'avancer vers la liberté. 

Piégés par Nostradamus...  GAME IT Lyon

Nous avons retrouvé le plaisir enfantin de l'exploration tout en mettant nos méninges à rude épreuve (*)

D'ailleurs, il est préférable de s'immerger dans l'aventure avec des personnes méthodiques : la désinvolture fait perdre un temps précieux et lorsque l'adrénaline est au plus haut, on peut se prendre à rêver d'étrangler l'andouille qui a jeté son écharpe sur ce qui s'avère être un indice ou a omis d'informer tout le monde que tel endroit a déjà été inspecté.

C'est en tout cas une expérience jubilatoire que je vous conseille vivement, même si je ne peux pas vous révéler ce qui en fait tout le sel...

 

(*) Je ne peux pas jurer que nous n'ayons pas maudit au passage les entrailles de Monsieur Jordan dont l'écran impitoyable affichait le compte à rebours.

Commenter cet article