Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baronne Samedi

Broutilles paraissant le crésudi

Venise : dernière balade

Publié le 22 Février 2015 par Baronne Samedi in Promenade, Voyage, Venise, Art et spectacles, Luisa Casati

Etre réveillée par des criaillements de mouettes, c'est inattendu. Quand on est une citadine, bien que Venise soit sur la mer, son architecture n'évoque pas le littoral.

Passée la surprise, il me reste à repartir en promenade pour une dernière visite avant de rallier l'aéroport. L'ennui, c'est qu'il pleut des cordes...

Par chance, le palazzo Fortuny est adossé à mon hôtel, avec une exposition temporaire sur la riche excentrique Luisa Casati, dite la "Divine Marquise".

Venise : dernière balade
Venise : dernière balade

Muse et mécène, elle cultivait une attitude de femme fatale, se voulant fascinante jusqu'à utiliser de la belladonne pour rendre immenses ses pupilles noires et porter en collier des serpents vivants.

Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
La noche de Eva - Federico Beltràn Masses - 1929

La noche de Eva - Federico Beltràn Masses - 1929

Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Dessin d'Alastair

Dessin d'Alastair

Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
La Marchesa Casati come Cesare Borgia - Alberto Martini - 1925

La Marchesa Casati come Cesare Borgia - Alberto Martini - 1925

Venise : dernière balade

Un coup d'oeil dans la cour intérieure et je repars sous une pluie légère.

 

Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade

Le niveau de l'eau est quand même monté, incitant les habitants à installer des panneaux étanches pour protéger les entrées.

Venise : dernière balade
Le climat n'est pas favorable aux gondoliers, en plus des tarifs...Le climat n'est pas favorable aux gondoliers, en plus des tarifs...

Le climat n'est pas favorable aux gondoliers, en plus des tarifs...

Curieuse, je pousse jusqu'à San Marco pour voir à quoi elle ressemble en hiver.  

Lorsque j'avais séjourné un mois d'août et on se serait cru dans une sorte de fête foraine, avec les marchands ambulants et les tenues bariolées des touristes nourrissant les pigeons.

 

Venise : dernière balade
Venise : dernière balade

Les pigeons et les touristes sont bien là, mais l'acqua alta doit menacer, car la ville a installé les passerelles.

Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Un pigeon boude dans son coin...

Un pigeon boude dans son coin...

... tandis qu'un autre volatile prend la pose.

... tandis qu'un autre volatile prend la pose.

Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
A marcher le nez en l'air, j'ai bien failli tomber à l'eau !

A marcher le nez en l'air, j'ai bien failli tomber à l'eau !

Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade

Voulant faire un tour du côté du Rialto, je mets en chemin mais le dédale est plus fort que moi.... Au moment où je me résigne à interroger un commerçant, je m'aperçois que je ne dois pas être la seule car l'un deux, probablement saturé, a installé un panneau bien en vue :

Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
L'esprit de Casanova est toujours présent.

L'esprit de Casanova est toujours présent.

Venise : dernière balade
Venise : dernière balade

Une matrone italienne, accompagnée de sa famille m'accoste pour me poser une question : s'en suit un échange surréaliste car j'ai cru entendre qu'elle me demande ce qu'est une parrocchia (paroisse/quartier).

Comme je tente une définition, elle désigne perplexe mes cheveux et en même temps que je les palpe pensant qu'il y a un problème, je comprends soudain qu'elle m'a demandé, en réalité,  où trouver une parruccherìa, c'est-à-dire un salon de coiffure !

Dans un éclat de rire général, je repars en me rengorgeant de fierté, puisque j'ai l'air de savoir où je suis alors que je suis totalement larguée.

 

Venise : dernière balade

Peu après, je suis rassurée quant à la direction que j'ai prise car je tombe sur un embarcadère de traghetto, ces gondoles-navettes qui permettent de traverser le Grand canal moyennant 2 € :

Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade

Au détour d'une ruelle, je découvre un petit jardin public et, surtout, le seul chat qui ait croisé ma route alors qu'ils sont des milliers à Venise. Sans doute la pluie les a-t-elle poussés à l'abri.

Venise : dernière balade
Venise : dernière balade

Je subis un moment de panique quand une horde de pigeons vole vers moi, avant de comprendre qu'ils espèrent un casse-croûte. Malheureusement pour eux, j'ai pris un déjeuner rapide dans un troquet et il n'en reste pas une miette.

Venise : dernière balade
Venise : dernière balade
Venise : dernière balade

En approchant la piazzale Roma où se trouve la navette pour l'aéroport, j'ai le temps de photographier deux élégantes :

Venise : dernière balade

Un dernier capuccino...

Venise : dernière baladeVenise : dernière balade

... et vol de retour, heureusement dans un avion plus rapide que celui-ci !

Venise : dernière balade
Commenter cet article

ana 09/07/2015 20:35

Merci! Vos photos , elles sont formidables.

J'ai été à Venise la fin de mai, il a beaucoup plu et les parapluies cognaient les uns contre les autres dans les rues, mais ... cette ville est belle avec la pluie ou le soleil. Le reflet de la Basilique de San Marcos sur la place mouillée, c'est inoubliable. Merci encore

Baronne Samedi 15/07/2015 20:05

J'espère qu'elles transmettent un peu de mon émerveillement !

PASSION SCULPTURE 01/03/2015 10:45

Merci pour cette belle promenade dans cette ville qui nous a tant plu ; c'était toujours un grand plaisir d'y retourner même pour une journée; merci

PASSION SCULPTURE 01/03/2015 10:45

Merci pour cette belle promenade dans cette ville qui nous a tant plu ; c'était toujours un grand plaisir d'y retourner même pour une journée; merci

Baronne Samedi 01/03/2015 11:41

En retour, merci de m'avoir fait découvrir le sculpteur Jürgen LINGL-REBETEZ grâce à ton blog http://ad-mary44.over-blog.com !

agnes 28/02/2015 21:59

Cette ville me paraît oppressante. Trop chargée.
Et la zinzin aux colliers de serpents...

Baronne Samedi 01/03/2015 10:08

Tu as cette impression parce que j'ai mis beaucoup de façades mais en réalité, l'eau est partout, les voitures nulle part, et c'est très agréable à vivre.