Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baronne Samedi

Broutilles paraissant le crésudi

Vienne - Gustav et Otto

Publié le 1 Décembre 2014 par Baronne Samedi in Voyage, Vienne, Art et spectacles, Musée, Promenade

Bien requinquée par la Mozart-Torte, je me suis hâtée vers le Pavillon de la Sécession,

L'extérieur est à la fois sobre et élégant.

Vienne - Gustav et Otto

L'inscription Ver Sacrum sur le côté gauche fait référence à un rite de l'Antiquité consistant, chaque nouveau printemps, à pousser les jeunes hors de leur cité afin qu’ils puissent eux-mêmes fonder la leur.

Vienne - Gustav et Otto
Vienne - Gustav et Otto
Vienne - Gustav et Otto

En revanche, l'intérieur est très décevant. Un maquette montre la structure du bâtiment dont  quelques pièces nues sont dédiées à des expositions temporaires d'art contemporain.

Vienne - Gustav et Otto

Une autre pièce rassemble les fragments récupérés de la Frise Bethoveen.

Gustav Klimt avait créé cette oeuvre monumentale en 1902 pour l'exposition en hommage à Ludwig van Beethoven. Elle accueillait les visiteurs directement dans le hall d'entrée sur 34 mètres de large par  2 mètres de haut.

Les quelques portions sauvegardées sont malheureusement placées très en hauteur et il n'est pas permis de les photographier.

En revanche, une copie à l'identique d'un des panneaux est disposée à l'entrée de la salle pour observer la technique employée :

Vienne - Gustav et Otto

Un peu agacée d'avoir été siphonnée de 10 euros pour si peu, je m'aperçois de plus que j'ai mal géré mon parcours car le soir tombe : j'aurais dû commencer par les façades des Wienzeilerhäuser et la station de métro conçues par l'architecte Otto Wagner en 1899.

J'arrive in extremis pour en prendre des images déjà trop sombres...

Vienne - Gustav et Otto
Vienne - Gustav et Otto
Vienne - Gustav et Otto
Vienne - Gustav et Otto

Je parviens aussi à prendre la mignonne enseigne du marché mitoyen : 

Vienne - Gustav et Otto

Je rassemble mes dernières forces pour rejoindre le Pavillon Otto Wagner... dont je découvre qu'il n'est ouvert que de mai à octobre.

Vienne - Gustav et Otto

Le dimanche a été chargé et je retourne presque titubante à l'hôtel, espérant reprendre assez de forces pour visiter le lendemain un sacré morceau : le Rathaus.

Commenter cet article